Cessez d’être gentil, soyez vrai ! / Mireille Dessevre – Psychologue clinicienne

On parle de communication non violente avec Mireille Dessevre, psychologue clinicienne, à l’occasion de la parution de l’édition anniversaire du livre de Thomas d’Ansembourg “Cessez d’être gentil, soyez vrai !” Capsules réalisées par Valérie Zoydo Montage : Ilouka Billy et…

Cessez d'être gentil, soyez vrai ! / Mireille Dessevre - Psychologue clinicienne

Source

0
(0)

On parle de communication non violente avec Mireille Dessevre, psychologue clinicienne, à l’occasion de la parution de l’édition anniversaire du livre de Thomas d’Ansembourg “Cessez d’être gentil, soyez vrai !”

Capsules réalisées par Valérie Zoydo
Montage : Ilouka Billy et Olivier Leonetti
Cadre : Jallal Seddiki

« Cessez d’être gentil, soyez vrai ! » de Thomas d’Ansembourg est disponible en librairie :

En France : https://bit.ly/3ijWxbL
Au Québec :
– Les libraires : https://bit.ly/2GqH78w
– Renaud-Bray : https://bit.ly/3inGXfq
– Indigo, Chapters : https://bit.ly/2Hzz89t
– Archambault : https://bit.ly/3l1rSlm
– Éditions de l’Homme Canada : https://bit.ly/2RNYZfP

En savoir plus sur le livre :
Nous sommes souvent plus habiles à dire leurs quatre vérités aux autres qu’à leur exprimer simplement ce qui se passe en nous. Afin d’acheter la reconnaissance, l’intégration ou un confort apparent, nous avons appris très jeunes à porter un masque qui dissimule ce que nous éprouvons. Cette façon de faire nous coupe toutefois de nous-mêmes et, tôt ou tard, de l’autre. Ainsi s’amorce le cycle d’une violence silencieuse mais dévastatrice, la non-écoute de soi menant avec le temps à la non-écoute des autres et le non-respect de soi, au non-respect de l’autre.

Cessez d’être gentil, soyez vrai! est le seau d’eau fraîche qui nous aide à émerger d’une somnolente inconscience. Ayant lui-même contribué à faire connaître la Communication NonViolente dans de nombreux milieux, où elle est aujourd’hui solidement implantée, Thomas d’Ansembourg montre avec clarté comment la tendance à s’ignorer ou à méconnaître ses propres besoins conduit à se faire violence et à reporter sur d’autres cette violence, transformant un phénomène individuel en un véritable enjeu de santé publique.

Des milliers de lecteurs l’affirment: ce livre, plein de bienveillance et d’humanité, est un outil majeur de connaissance de soi qui permet de changer significativement la relation à soi et aux autres, et de rendre les conflits féconds. On y trouve une invitation souriante à désamorcer la mécanique de la violence là où elle s’enclenche toujours: dans la conscience et le cœur de chacun.

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *