Le comportement électoral au Sénégal entre hybridités et rationalités – Serigne Ahmadou Gaye

Comprendre le comportement électoral des Sénégalais a toujours été la préoccupation des analystes des événements socio-politiques. De façon générale, l’analyse, toujours privilégiée, était celle des résultats en rapport avec les électeurs. Les facteurs culturels qui déterminent les choix des individus…

Le comportement électoral au Sénégal entre hybridités et rationalités - Serigne Ahmadou Gaye

Source

0
(0)

Comprendre le comportement électoral des Sénégalais a toujours été la préoccupation des analystes des événements socio-politiques. De façon générale, l’analyse, toujours privilégiée, était celle des résultats en rapport avec les électeurs. Les facteurs culturels qui déterminent les choix des individus comme les traditions, l’appartenance à un groupe avec des règles spécifiques qui déterminent la vie de relation, étaient difficiles à prendre effectivement en considération. Dans le présent ouvrage, l’auteur nous propose une analyse scientifique et sociologique des facteurs qui déterminent le comportement des populations pour le choix des candidats lors des élections, par rapport au système de valeurs déterminé par les traditions du terroir, mais aussi par l’émergence d’enjeux liés à la modernité, notamment en milieu rural. Dans cette perspective, il a été fait recours aux méthodes quantitatives et qualitatives de recherche en sciences sociales ainsi qu’aux modèles d’analyses spécifiques à la sociologie électorale.
Il s’agit, sans doute, de cerner les déterminants du vote, d’appréhender les motivations des électeurs afin de comprendre les logiques de base c’est-à-dire les systèmes d’action qui les sous- tendent. Cette analyse fondée sur l’observation dans le même terroir de plusieurs scrutins de 2000 à 2019 a amené à ressortir le tiraillement entre deux tendances lourdes qui gouvernent le comportement des électeurs au Sénégal, à savoir la rationalité et l’hybridation.

Serigne Ahmadou Gaye, Maitre de conférences titulaire en Science politique, est titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université Cheikh Anta Diop, après des études en Droit public, option Administration publique. Il est aussi enseignant-chercheur à l’Université Alioune Diop de Bambey, où il enseigne Science politique
et Droit public. Il intervient aussi, dans plusieurs établissements publics et privés du Sénégal. Ses domaines de recherches sont, principalement, la Sociologie politique, la Sociologie électorale, Administration publique et les Politiques publiques, la décentralisation et le développement territorial. Il est également ingénieur en Aménagement du territoire, décentralisation et développement territorial. Il est titulaire d’un certificat en Administration des élections. Il est actuellement Directeur de l’Unité de formation et de recherche Économie, Management et Ingénierie juridique (UFR ECOMIJ).

0 / 5. 0