Volutes – “J’ai la rage” #1 (Tribune de Claude Baniam, Psychologue à l’hôpital de Mulhouse)

Soutien au Personnel Soignant! 1er volet du triptyque “J’ai la rage”. “J’ai la rage” #2 : https://youtu.be/QmNq23Nndw4 “J’ai la rage” #3: https://youtu.be/sSDr0N9ZlmY Texte : extraits de la tribune de Claude Baniam (pseudonyme) diffusée le 24 mars 2020 dans le journal…

Volutes - "J'ai la rage" #1 (Tribune de Claude Baniam, Psychologue à l'hôpital de Mulhouse)

Source

0
(0)

Soutien au Personnel Soignant!
1er volet du triptyque “J’ai la rage”.

“J’ai la rage” #2 : https://youtu.be/QmNq23Nndw4
“J’ai la rage” #3: https://youtu.be/sSDr0N9ZlmY

Texte : extraits de la tribune de Claude Baniam (pseudonyme) diffusée le 24 mars 2020 dans le journal Libération.
https://www.liberation.fr/debats/2020/03/24/j-ai-la-rage_1782912
Merci à l’auteur pour son autorisation de mettre en musique sa tribune.
Réalisation vidéo : Julien Robert (http://www.julien-possible.frhttps://www.youtube.com/channel/UCmdgAl9wWXcorc8CGycLeFQ)
Musique : Volutes
Voix back : Célia Nocus G.
—-
“Je suis en colère et j’ai la rage, quand ils défilent dans les médias, montrent leur trogne à la télévision, font entendre leur voix parfaitement maîtrisée à la radio, livrent leur discours dans les journaux. Toujours pour nous parler d’une situation dont ils sont un facteur aggravant, toujours pour pérorer sur la citoyenneté, sur le risque de récession, sur les responsabilités des habitants, des adversaires politiques, des étrangers… Jamais pour nous présenter leurs excuses, implorer notre pardon, alors même qu’ils sont en partie responsables de ce que nous vivons.
[…]
Je suis en colère et j’ai la rage, car je sais que ces personnes, ces êtres vivants, ces frères et sœurs, pères et mères, fils et filles, grands-pères et grands-mères, mourront seules dans un service dépassé, malgré les courageux efforts des soignants ; seules, sans le regard ou la main de ceux et celles qui les aiment, et qu’ils aiment.
Je suis en colère et j’ai la rage, devant cette situation folle qui veut que nous laissions nos aînés, nos anciens, ceux et celles qui ont permis que notre présent ne soit pas un enfer, ceux et celles qui détiennent un savoir et une sagesse que nul autre n’a ; que nous les laissions donc mourir par grappes dans des maisons qui n’ont de retraite que le nom, faute de pouvoir sauver tout le monde, disent-ils.
[…]
Je suis en colère et j’ai la rage, quand je vois mes collègues soignants se battre, tous les jours, toutes les minutes, pour tenter d’apporter de l’aide à toutes les personnes qui se retrouvent en détresse respiratoire, y perdre une énergie folle, mais y retourner, tous les jours, toutes les minutes. Je suis en colère et j’ai la rage, devant les conditions de travail de mes collègues brancardiers, ASH, secrétaires, aides-soignants, infirmiers, médecins, psychologues, assistants sociaux, kinés, ergothérapeutes, cadres, psychomotriciens, éducateurs, logisticiens, professionnels de la sécurité… car nous manquons de tout, et pourtant, il faut aller au charbon.
[…]
Je suis en colère et j’ai la rage, car cela fait des années que nous crions notre inquiétude, notre incompréhension, notre dégoût, notre mécontentement, devant les politiques de santé menées par les différents gouvernements, qui ont pensé que l’hôpital était une entreprise comme une autre, que la santé pouvait être un bien spéculatif, que l’économie devait l’emporter sur le soin, que nos vies avaient une valeur marchande.”

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *