Volutes – “J’ai la rage” #3 (Tribune de Claude Baniam, Psychologue à l’hôpital de Mulhouse)

3ème volet du triptyque “J’ai la rage” / En soutien au Personnel Soignant! Voir “J’ai la rage”#1 : https://youtu.be/VODOF_wTQI4 Voir “J’ai la rage”#2 : https://youtu.be/QmNq23Nndw4 Texte : extraits de la tribune de Claude Baniam (pseudonyme) diffusée le 24 mars 2020…

Volutes - "J'ai la rage" #3 (Tribune de Claude Baniam, Psychologue à l'hôpital de Mulhouse)

Source

0
(0)

3ème volet du triptyque “J’ai la rage” / En soutien au Personnel Soignant!
Voir “J’ai la rage”#1 : https://youtu.be/VODOF_wTQI4
Voir “J’ai la rage”#2 : https://youtu.be/QmNq23Nndw4

Texte : extraits de la tribune de Claude Baniam (pseudonyme) diffusée le 24 mars 2020 dans le journal Libération: www.liberation.fr/debats/2020/03/24/j-ai-la-rage_1782912
Merci à l’auteur pour son autorisation de mettre en musique sa tribune.
Réalisation vidéo : Julien Robert (http://www.julien-possible.fr / https://www.youtube.com/channel/UCmdg….)
Musique : Volutes
Voix back : Célia Nocus G.

“Je suis en colère et j’ai la rage, quand je me souviens des premiers de cordée censés tenir notre pays, censés être le fer de lance de notre pays, censés nous amener, nous, petites gens, vers des sommets ; et que ce sont ces petites gens, ces caissières de supermarché, ces éboueurs dans nos rues, ces ASH dans nos hôpitaux, ces agriculteurs dans les champs, ces manutentionnaires amazone, ces routiers dans leurs camions, ces secrétaires à l’accueil des institutions, et bien d’autres, qui permettent aux habitants de continuer de vivre, de se nourrir, de s’informer, d’éviter d’autres épidémies… Pendant que les premiers de cordée lorgnent leur respirateur artificiel personnel, le prospectus de la clinique hi-tech dernier cri qui les sauvera au cas où, regardent les fluctuations de la Bourse comme d’autres comptent les cadavres dans leur service.

Je suis en colère et j’ai la rage envers ces hommes et ces femmes politiques qui n’ont eu de cesse de détruire notre système social et de santé, qui n’ont eu de cesse de nous expliquer qu’il fallait faire un effort collectif pour atteindre le sacro-saint équilibre budgétaire (à quel prix ?) ; que «les métiers du soin, c’est du sacrifice, de la vocation»… Ces politiques qui aujourd’hui osent nous dire que ce n’est pas le temps des récriminations et des accusations, mais celui de l’union sacrée et de l’apaisement… Sérieux ? Vous croyez vraiment que nous allons oublier qui nous a mis dans cette situation ? Que nous allons oublier qui a vidé les stocks de masques, de tests, de lunettes de sécurité, de solutions hydroalcooliques, de surchaussures, de blouses, de gants, de charlottes, de respirateurs (de putain de respirateurs tellement primordiaux aujourd’hui) ? Que nous allons oublier qui nous a dit de ne pas nous inquiéter, que ce n’était qu’une grippe, que ça ne passerait jamais en France, qu’il ne servait à rien de se protéger, que même pour les professionnels, les masques, c’était too much ?

Que nous allons oublier l’indifférence et le mépris pour ce qui se passait chez nos sœurs et nos frères chinois, chez nos sœurs et nos frères iraniens, chez nos sœurs et nos frères italiens, et ce qui se passera sous peu chez nos sœurs et nos frères du continent africain et chez nos sœurs et nos frères latino-américains ? Nous n’oublierons pas ! Tenez-le-vous pour dit…

[…]

Je suis en colère et j’ai la rage, et je ne peux pas les laisser sortir pour le moment. Elles se tapissent au fond de mon âme, me consumant à petit feu. Mais sous peu, une fois que ce sera calme, je les laisserai jaillir, cette colère et cette rage, comme tous ceux et toutes celles qui les ont enfouies. Et croyez-moi, ce moment viendra. Elles flamberont, et nous exigerons justice, nous demanderons des comptes à tous ceux qui nous ont conduits dans ce mur terrible. Sans violence. A quoi bon ? Non, avec une humanité et une sagesse dont ils sont dépourvus. […]

Nous arrivons…”

http://www.volutes.rocks
http://www.facebook.com/VolutesRocks
http://twitter.com/volutesrocks
http://volutesrocks.bandcamp.com

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *